Le coefficient d'une agence d'interim
Entreprise

Le coefficient d’une agence d’interim

A un certain moment, une entreprise a besoin d’augmenter sa productivité, ce qui lui pousse à recruter un salarié pour une mission de courte durée. Depuis quelque temps, le recours à une Entreprise de Travail Temporaire (ETT) est devenu une solution très prisée. Mais en optant pour cette voie, il faut aussi se préparer à payer la facture. 

La facturation de l’agence intérim

Lorsqu’une entreprise souhaite confier à une agence intérim le recrutement d’un salarié pour une durée déterminée, les deux entités établissent un contrat. Le document en question définit les tâches à la charge de l’ETT. En général, cette dernière est l’employeur officiel du ou des salariés à recruter. Cela implique plusieurs responsabilités. 

Sur la liste des opérations à sa charge, il y a la recherche des candidats ayant le bon profil, la sélection du futur intérimaire qui possède les qualités requises, l’organisation de la visite médicale d’embauche et la rédaction du contrat. Lorsque le salarié occupe son poste définitivement, l’ETT se charge du versement de son salaire et de tous les avantages auxquels il a droit. 

Le paiement des différentes charges sociales et les administratives liées à la gestion du contrat sont aussi pris en charge par l’agence intérim. Toutes les charges supportées par l’agence intérim pendant l’accomplissement de sa mission vont s’afficher dans la facture. Un coefficient multiplicateur sera appliqué à chaque rubrique. Il s’agit du coefficient d’une agence d’interim

Le coefficient agent intérim

Évidemment, le savoir-faire déployé et le temps consacré au recrutement du salarié intérimaire ont un coût. C’est là qu’intervient le coefficient agent intérim. Il s’agit d’une marge calculée en fonction de différents paramètres. Chaque ETT est libre de choisir le coefficient à appliquer qui devrait normalement se situer entre 1,71 et 2,5. 

Ce coefficient multiplicateur est intégré dans la formule de calcul du coût d’un intérimaire. Elle est égale aux produits du montant de salaire brut, de la durée de la mission et du coefficient. 

En réalité, l’agence d’intérim ne choisit pas le coefficient de facturation. Elle le détermine en prenant en compte divers éléments qui pourraient alourdir ses charges financières et compliquer sa tâche. Il faut citer en premier lieu la difficulté du processus de recrutement. En effet, lorsque le salarié à trouver doit avoir une qualification un peu spéciale, l’agence doit fournir beaucoup d’efforts pour trouver les candidats ayant le bon profil. 

Le nombre de travailleurs à embaucher et la durée de mission influencent aussi la valeur du coefficient d’intérim. En cas d’urgence par exemple, les frais de recherche augmentent, tout comme la difficulté du travail à accomplir. L’agence d’intérim peut imposer un taux de rémunération élevé.  En somme, le coefficient de facturation est déterminé en fonction des exigences du client. 

Réduire le coût d’un intérimaire

Dans la plupart des cas, les dirigeants d’entreprise pensent que le coût d’un intérimaire est trop élevé. Mais en analysant bien la situation, les dépenses pourront être encore plus importantes s’ils embauchent un salarié peu qualifié. 

Pour réduire le coût d’intervention d’un intérimaire, la solution est d’identifier les marges de bénéfice imposées par l’agence d’intérim. C’est ensuite qu’il faut négocier le coefficient multiplicateur appliqué. 

Hello je m’appelle Paul, je suis un passionné d'informatique et je souhaite partager ma passion avec vous a travers mon blog. J'ai donc décidé de créer quickleak.org. J'espère que vous apprécierez le contenu de mes articles. Je fais en sorte que vous puissiez trouver des contenus intéressant donc n'hésitez pas a me dire si vous voulez que je parle d'un sujet en particulier. Bonne lecture a vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *